Suicidarse en masa

por Joaquín Albaicín – Hace ya mucho que una investigación del Senado norteamericano destapó cómo, en la década de 1960, la CIA habría llevado a cabo un programa de experimentos “científicos” empleando como cobayas a presos y otros individuos “asociales”. Dirigida por el primer presidente de la Asociación Mundial de Psiquiatría y otros doctores con […]
 

Click aquí para leer el ARTÍCULO completo

apod.nasa.gov

★ An old Moon and the stars of Orion rose above the eastern horizon on August 10. The Moon’s waning crescent was still bright enough to be overexposed in this snapshot taken from another large satellite of planet Earth, the International Space Station. A greenish airglow traces the atmosphere above the limb of the planet’s night. Below, city lights and lightning flashes from thunderstorms appear over southern Mexico. The snapshot also captures the startling apparition of a rare form of upper atmospheric lightning, a large red sprite caught above a lightning flash at the far right. While the space station’s orbital motion causes the city lights to blur and trail during the exposure, the extremely brief flash of the red sprite is sharp. Now known to be associated with thunderstorms, much remains a mystery about sprites including how they occur, their effect on the atmospheric global electric circuit, and if they are somehow related to other upper atmospheric lightning phenomena such as blue jets or terrestrial gamma flashes.
 

Click aquí para leer el ARTÍCULO completo

La vache cosmique: Ne pas chercher midi à quatorze heures

Une fable :

“Il était autrefois un sage qui connaissait le sens réel de tous les enseignements sacrés. Il déployait des efforts infinis pour découvrir la pierre philosophale. Par des essais et efforts pour ainsi si dire transcendants, il en vint à contempler la pierre : elle était à portée de main. Mais il fut saisi par le doute. Et alors, il ne la prit pas. “Je suis un ascète débutant, avec une maigre ascèse à mon actif. En vérité, je suis un homme misérable ! Comment donc les accomplissements pourraient-ils venir à moi, à moi qui suis seulement infortuné ?” Alors qu’il restait là, plongé dans la confusion, la pierre devint invisible. Il se relança dans les mêmes efforts (surhumain) qu’avant pour trouver cette pierre souveraine, mais il ne vit ensuite qu’un morceau de cristal intact (certes, mais) qui n’avait que l’apparence de l’éclat. Puis, s’emparant de ce cristal, il jeta tous ses biens, se disant : “J’obtiendrais tout avec cette pierre philosophale. A quoi bon les richesses ?” Prenant cette verroterie, ce fou s’en alla dans une forêt déserte. Et là, il sombra dans un grand malheur à cause de cette fausse gemme.”

Source

Souvent, nous avons d’abord une intuition juste de la vérité. Parce que la vérité est la conscience, évidente, simple et claire comme le jour. De fait, qui peut nier la conscience ?

Nous vivons alors un moment de grâce.

Mais les doutes nous reprennent. Est-ce cela ? Est-ce si simple ? Cela suffira-t-il ? Ne faut-il pas travailler sur les énergies ? Purifier son inconscient ? Changer sa façon de manger ?

Trop proche !

Trop simple !

Trop facile !

Trop beau !

Et la magie disparaît.

Et nous déployons des efforts surhumains pour retrouver cette grâce, pour “élever notre niveau vibratoire”, ce genre de chose. Et nous croyons re-trouver cette grâce : le maître ! l’éveillé ! le yoga ! la transmutation quantique ! la thérapie des vies antérieures ! la loi d’attraction ! le manger cru ! la messe ! les dauphins ! le trans-truc-muche-machin-chose-bidule-chouette !

C’est ce que nos grand-mères appelaient : des miroir aux alouettes. De la poudre de perlimpinpin. Un vrai labyrinthe. Comme chez Carrefour.

N’allons donc pas chercher midi à quatorze heure !

Ce que nous cherchons est gratuit, toujours disponible, partout présent, donné, offert, totalement. Il suffit de nous donner totalement, gratuitement. L’unique nécessaire. Et le reste suivra.
 

Click aquí para leer el ARTÍCULO completo